Troubles de santé courants chez le chien senior

Publié par
minutes de lecture

Quelle que soit leur taille, nous pensons souvent que nos chiens sont d’éternels chiots qui resteront avec nous pour toujours. Même si vous ne voulez pas admettre que votre chien vieillit, il est important de faire attention aux éventuels signes de troubles de santé du chien senior afin de pouvoir améliorer sa qualité de vie. Lisez cet article pour connaître les troubles de santé courants chez le chien senior qui pourraient un jour concerner votre animal.

À quel âge un chien est-il senior ?

Chien senior allongé dans l’herbe dans un jardin, souriant à l’appareil photo
Le site lasantedemonchien.fr indique que les chiens de petites races entrent dans la catégorie senior autour de 10 ans, les chiens de races moyennes vers 8–9 ans, et enfin, les chiens de grande taille vers 6–7 ans, voire 5 ans pour les races géantes. Les très grandes races vieillissent plus rapidement que les petites. Alors qu’un grand danois est considéré comme senior à l’âge de six ans, un petit chihuahua peut atteindre ce statut vers l’âge de huit ou neuf ans. Bien entendu, d’autres facteurs, tels que les conditions environnementales, peuvent affecter la façon dont un chien vieillit. Lorsque le chien commence à montrer des signes de troubles de santé liés à l’âge, il peut être considéré comme un chien senior, quel que soit son âge réel.

Voici huit troubles de santé courants chez le chien senior.

1. Perte auditive et visuelle

Sur le site ouest-france.fr, il est expliqué que les chiens seniors peuvent présenter des troubles de la vision et de l’audition. Le site lemagduchien.ouest-france.fr indique que la cataracte correspond à une opacification du cristallin dans l’œil qui peut rendre le chien aveugle, dont l’âge est l’un des premiers facteurs. Même sans opération de la cataracte, le chien peut encore se déplacer facilement grâce à son bon odorat et à son excellente audition. Un certain nombre de problèmes, allant de la génétique aux infections chroniques de l’oreille, peuvent provoquer une perte d’audition et une surdité. Si le chien sourd n’est pas en mesure de vous entendre parler, il sentira des vibrations sur le sol lorsque vous vous approchez. Vous pouvez également faire des signes avec la main pour communiquer avec lui. Prenez toujours des précautions lorsque vous êtes dehors avec un chien qui n’entend ou ne voit pas bien. Il ne faudrait pas qu’il s’égare et s’attire des ennuis !

2. Troubles articulaires

Sur le site mag.bullebleue.fr, on nous explique que l’arthrose est une dégradation progressive du cartilage sur une ou plusieurs articulations et que cette dégradation, d’une part est irréversible et peut mener à une perte majeure de mobilité, et d’autre part occasionne des douleurs chez le chien qui peuvent être très invalidantes. Il s’agit d’une maladie dégénérative progressive qui entraîne une perte de lubrification et l’usure du cartilage des articulations. Bien qu’il n’y ait pas de remède, il existe un certain nombre de traitements qui peuvent contribuer à réduire la douleur et ralentir la progression de cette maladie. L’alimentation, en particulier les acides gras oméga-3, joue un rôle important pour aider les chiens souffrant de troubles articulaires. Demandez au vétérinaire quels aliments favorisent la santé articulaire et si une alimentation diététique serait bénéfique pour votre chien. 

3. Démence/dysfonctionnement cognitif

Le site jardinage.lemonde.fr indique que, en vieillissant, le chien peut commencer à présenter des signes de sénilité, que cette démence sénile se caractérise par une évolution comportementale et que le chien peut alors développer un dysfonctionnement cognitif qui s’apparente à la maladie d’Alzheimer chez les humains. La confusion et la désorientation, les gémissements ou les aboiements sans raison apparente, l’impression d’être perdu dans un environnement familier et les problèmes d’incontinence peuvent être des signes de dysfonctionnement cognitif. Ces symptômes peuvent également être évocateurs d’autres affections, il est donc préférable de consulter un vétérinaire si vous remarquez ces comportements chez votre chien. Comme pour l’arthrose, il n’existe pas de remède à la démence, mais certains médicaments et certains aliments enrichis en antioxydants peuvent souvent se révéler bénéfiques. 

4. Cancer

Le site lemagduchien.ouest-france.fr explique que lorsqu’une boule est perçue sous la peau, il ne s’agit pas toujours d’un cancer heureusement, mais il est absolument fondamental de montrer toute grosseur au vétérinaire afin qu’il puisse l’identifier. Des examens réguliers et des dépistages du cancer peuvent contribuer à détecter des tumeurs qui ne sont pas facilement visibles ou palpables.

5. Troubles cardiaques

Les maladies cardiaques peuvent également se développer avec l’âge. Le site vetopedia.fr présente les différentes maladies cardiaques chez le chien : les dégénérescences des valvules cardiaques, les cardiomyopathies, les malformations congénitales et les troubles du rythme cardiaque. Les maladies cardiaques peuvent entraîner une insuffisance cardiaque congestive, qui se produit lorsque le cœur n’est plus en mesure de pomper le sang efficacement et que du liquide s’accumule dans le cœur, les poumons et la cavité thoracique. La toux, les difficultés respiratoires, l’intolérance à l’effort, la perte de connaissance et les vomissements inexpliqués sont autant de signes d’une éventuelle maladie cardiaque. Dans cette situation, le chien doit être immédiatement examiné par un vétérinaire.

Boxer âgé de race croisée à tête blanche portant une orthèse et nageant dans une piscine.

6. Obésité

En vieillissant, il est fréquent que le chien perde du poids en raison d’une perte musculaire. Toutefois, certains chiens âgés peuvent encore être exposés à un risque de prise de poids et d’obésité. Cela peut avoir un impact significatif sur leur santé, en particulier lorsqu’ils vieillissent et deviennent moins actifs. Le site veterinaire-conseil.fr cite les différents problèmes en relation avec l’obésité : pathologies cardiaques, augmentation du risque de crise cardiaque, réduction de l’espérance de vie, rupture de ligaments, difficultés respiratoires, fatigue, diabète, pathologies articulaires, arthrose, maladies du système immunitaire, pathologies du pancréas. En plus de faire faire de l’exercice à votre chien âgé dans la mesure du raisonnable, il est important de lui donner des repas adaptés à son âge afin qu’il bénéficie d’une alimentation équilibrée et d’un apport calorique quotidien suffisant.

7. Troubles gastro-intestinaux et incontinence

Chez le chien vieillissant, les troubles gastro-intestinaux peuvent avoir de nombreuses causes. Bien qu’ils ne soient pas toujours graves, les troubles gastro-intestinaux peuvent indiquer des problèmes tels qu’une maladie rénale. Par conséquent, si les vomissements ou la diarrhée ne disparaissent pas rapidement, il est préférable d’en parler au vétérinaire. De plus, le chien âgé a parfois des accidents urinaires car les muscles contrôlant la vessie s’affaiblissent. L’incontinence peut être le signe d’un problème plus grave, comme une infection des voies urinaires ou une éventuelle démence. Si ces troubles se répètent, il est préférable d’en parler au vétérinaire.

8. Troubles rénaux

La fonction rénale a tendance à décliner à mesure que le chien vieillit. Le site lasantedemonchien.fr explique que l’insuffisance rénale chronique est la destruction progressive mais irréversible du tissu rénal (souvent liée à l’âge) et que lorsque les symptômes apparaissent, le stade de la maladie est déjà avancé, et il n’est pas possible de rétablir totalement les fonctions rénales. Toutefois, il est possible, moyennant un traitement approprié, de prolonger de façon satisfaisante la vie du chien. Ce traitement repose surtout sur des mesures diététiques. Des analyses de sang régulières peuvent permettre de détecter une maladie rénale à un stade précoce et d’augmenter l’espérance de vie de votre chien. Si vous avez des doutes sur ce que vous donnez à manger à votre chien âgé, consultez un vétérinaire.

Il est aussi difficile de vieillir pour votre chien âgé que pour vous. L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre chien vieillissant est de l’emmener pour des bilans de santé réguliers tous les six mois afin de dépister ces problèmes de santé courants. En gardant un œil sur lui à la maison et en signalant tout comportement inhabituel au vétérinaire, vous pouvez également permettre la détection précoce de ces maladies, ce qui augmente les chances de votre chien de vivre longtemps et en bonne santé. Ce n’est peut-être plus un chiot, mais il sera toujours votre chien !

Biographie de l’auteure

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus est l’heureuse propriétaire de plusieurs animaux. Romancière et rédactrice d’un blog sur les chiens, elle habite dans la ville américaine de Tulsa, dans l’Oklahoma, où elle écrit généralement sous la surveillance de ses petits compagnons à quatre pattes.

Articles associés

Produits associés