La science incroyable derrière le microbiome de votre animal

Publié par
minutes de lecture

Saviez-vous que le nombre de micro-organismes vivant dans et sur le corps est plus important que le nombre de cellules composant le corps ? Il en va de même pour nos compagnons à quatre pattes, et les données scientifiques montrent que la colonie de microbes (microbiome du chien ou du chat) entretient une relation mutuellement bénéfique avec l’organisme hôte de l’animal. Cela signifie qu’ils travaillent ensemble pour préserver la santé globale et le bien-être de l’animal !

Qu’est-ce que le microbiome ?

« micro » signifie extrêmement petit, et « biome » fait référence à une communauté naturelle d’êtres vivants qui vivent dans un écosystème. La façon la plus simple de conceptualiser le microbiome d’un chien ou d’un chat est de penser à une population microscopique composée de milliards de bactéries, virus, champignons et protozoaires qui vivent et se développent dans leur écosystème, à savoir le corps. 

Le mélange particulier d’espèces de bactéries, virus, champignons et protozoaires est unique à chaque chien ou chat. Récemment, un article paru dans Nature a expliqué que les êtres humains et les animaux vivant ensemble procédaient à un échange et partageaient leurs microbes. Nature Communications précise que de façon intéressante que même si ces micro-organismes peuvent être différents chez chaque individu, ils agissent et fonctionnent tout de même souvent de la même façon. C’est par exemple le cas des fonctions métaboliques.

Vous entendrez souvent parler du microbiome intestinal, mais il faut savoir que des microbes vivent également sur la peau, dans la bouche, dans le système reproducteur féminin et dans les voies respiratoires. Chaque endroit dans et sur le corps est différent, et c’est également le cas des différents types de microbes qui y vivent.

Dans l’écosystème du tube digestif, il existe un microbiome intestinal qui se développe. La majorité des microbes intestinaux vivent dans le côlon, bien qu’il y en ait également dans d’autres parties, comme l’estomac, l’intestin grêle et la partie supérieure du gros intestin.

Comment le microbiome se développe-t-il chez les animaux ?

Les chiens et les chats ne naissent pas avec un microbiome. Les chiots et les chatons commencent à en développer un immédiatement après la naissance, en récupérant des microbes auprès de leur mère et des personnes qui vivent dans leur foyer et dans l’environnement. Le microbiome de l’animal peut se construire à partir de nombreux éléments avec lesquels il est en contact tous les jours, que ce soit les jouets, les aliments, l’environnement intérieur et extérieur, et vous-même !

Au fur et à mesure que le chiot ou le chaton grandit, son microbiome change et arrive à maturité. Le microbiome reste stable chez la plupart des chiens et chats adultes, sauf s’ils ne sont plus en bonne santé en raison d’une maladie ou d’une mauvaise alimentation.

Comment le microbiome affecte-t-il la santé globale de l’animal ?

Selon des chercheurs du Texas A&M Gastrointestinal Laboratory, non seulement les bactéries intestinales facilitent la digestion, mais elles synthétisent également les vitamines et les acides aminés essentiels, aident à prévenir les infections, renforcent le système immunitaire et contribuent à la santé et au bien-être général. Le microbiome des chiens et chats en bonne santé ne varie pas beaucoup, sauf en cas de changement d’alimentation ou de maladie qui perturbe la quantité et le type des microbes intestinaux. De nombreuses maladies sont associées à une dysbiose intestinale : la composition du microbiome intestinal varie, ayant un impact sur sa fonction. Il faut également savoir qu'un traitement antibiotique peut être néfaste pour le microbiome intestinal. Comme le microbiome peut avoir un effet sur pratiquement tous les organes, il est essentiel qu’il soit équilibré pour une bonne santé générale.

Comment l’alimentation affecte-t-elle le microbiome ?

Chez le chien et le chat, l’alimentation a une grande influence sur la santé et la population du microbiome. Même quelque chose d’apparemment anodin comme un changement rapide d’alimentation sans transition peut altérer le microbiome. Toute variation des taux de protéines, lipides, glucides, fibres solubles et insolubles peut influencer et altérer l’équilibre du microbiome d’un chien ou d’un chat. Votre animal peut également développer des troubles digestifs résultant d’une perturbation du microbiome si vous lui donnez des restes de table ou s’il mange quelque chose dans la poubelle de la cuisine. 

Comme différents aliments pénètrent dans le côlon, les bactéries intestinales sont également affectées, produisant un excès de gaz comportant des composés malodorants, ou ayant un effet sur la qualité des selles de l’animal. Par conséquent, si vous souhaitez modifier l’alimentation de votre animal, il est recommandé de procéder à une transition, car les bactéries intestinales ont également besoin de temps pour s’adapter et maintenir leur équilibre. 

Lorsque vous nourrissez votre animal, vous nourrissez également son microbiome. Même si la recherche n’en est qu’à son commencement, de nouvelles découvertes sont faites chaque jour et révèlent le rôle de l’alimentation du microbiome sur la santé globale. 

Au Centre de Recherche en Nutrition Hill’s, une équipe de chercheurs et de nutritionnistes associent actuellement les effets de certains nutriments sur le microbiome des animaux ainsi que sur leurs cellules. Le fait de comprendre la relation entre ces nutriments et les bactéries nous aide à formuler des aliments qui permettent d’avoir un microbiome en pleine santé. Les micro-organismes vivant dans l’organisme des animaux doivent être correctement équilibrés afin de favoriser la bonne santé et le bien-être. Ce que vous donnez à manger à votre animal favorise sa bonne santé et permet de préserver la santé de son microbiome, ce qui est essentiel à son bien-être général.

Biographie de l’auteure

Dr. Sarah Wooten

Dr Sarah Wooten

Le Dr Sarah Wooten a obtenu son diplôme à l’école vétérinaire UC Davis School of Veterinary Medicine en 2002. Membre de l’American Society of Veterinary Journalists, le Dr Wooten partage son temps professionnel entre un cabinet vétérinaire pour petits animaux à Greeley, dans le Colorado (États-Unis), des interventions publiques sur les problèmes entre associés, le leadership et la communication avec les clients et la rédaction d’articles. Elle adore camper avec sa famille, le ski, la plongée et le triathlon.

Produits associés