Nous avons récemment constaté l’existence de plusieurs sites frauduleux se faisant passer pour nous. Nous vous rappelons que le présent site internet est le seul et unique site officiel de Hill's Pet Nutrition, et que nos produits sont exclusivement vendus dans les points de vente et sur les sites partenaires limitativement listés sur notre page "Où acheter ?". 

Comment accueillir un chaton

minutes de lecture

Chat roux assis sur son propriétaire et le regardant attentivement

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Trouvez la nourriture qui répond aux besoins de votre chien

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre chat

Félicitations ! Vous êtes sur le point d’accueillir un chaton dans votre foyer et, espérons-le, d’entamer une longue et belle amitié. Il est essentiel d’être bien préparé, mais les points à vérifier pour accueillir un nouveau chaton ne se limitent pas aux choses que vous devez acheter pour son arrivée. Cela commence bien avant...

Être faits l’un pour l’autre

De nos jours, les chats vivent souvent très longtemps. L’acquisition d’un chaton doit donc être considérée comme un engagement à long terme ! Le chat est souvent considéré comme un animal indépendant, qui a besoin de beaucoup moins d’énergie que le chien, mais il a tout de même besoin de beaucoup de temps et d’attention, et il coûte plus cher que vous ne le pensez. Selon le site lemagduchat.ouest-france.fr, il est difficile d’estimer précisément le budget annuel pour un chat, car cela dépend beaucoup de vos finances, mais également du type de nourriture, de la litière, de l’état de santé général du chat, etc. Toutefois, en moyenne, un chat en bonne santé, hors adoption, vous coûtera entre 300 et 700 euros par an. Sachant que si c’est votre premier chat, il faudra acheter au minimum le matériel indispensable pour l’entretenir, à savoir des gamelles, un bac à litière, une caisse de transport, mais également le matériel optionnel pour le bien-être de votre compagnon, tel que arbre à chat, griffoir, jouets. Assurez-vous que vous disposez du temps, de l’espace, de l’énergie et de l’argent nécessaires avant d’accueillir un chaton.

N’oubliez pas que le chat a de nombreux besoins comportementaux, tels que griffer, grimper et chasser, que certains propriétaires ont du mal à tolérer. Assurez-vous que le chat est l’animal qui convient, à vous et à votre famille.

Un bon départ

La plupart d’entre nous accueillons un chaton parce que nous rêvons d’un animal affectueux et amusant pour la famille. Les chatons doivent grandir dans un environnement stimulant pour être bien socialisés et habitués dès leur plus jeune âge. Cela signifie qu'ils doivent avoir des expériences positives avec des adultes et des enfants, être habitués aux manipulations, aux bruits et aux odeurs d'une maison familiale. Renseignez-vous toujours sur l’éleveur et posez-lui de nombreuses questions. Ne prenez jamais un chaton sans avoir vu la mère. Lorsque vous adoptez un chaton dans un refuge sérieux, vous recevrez de nombreuses informations et serez également soumis à de nombreuses questions pour assurer une adoption responsable.

Ce dont vous aurez besoin avant l'arrivée de votre chaton chez vous

Quitter sa mère et arriver dans un nouveau foyer est une période stressante pour un chaton. Si vous pouvez donner une couverture à l’éleveur quelques semaines à l’avance, le chaton sera déjà familiarisé avec les odeurs de son nouveau foyer lorsqu’il arrivera et se sentira mieux dès le départ. Vous pouvez également vous renseigner auprès du vétérinaire sur les diffuseurs de phéromones à installer avant l’arrivée du chaton. Ces diffuseurs peuvent aider les chats et les chatons à se sentir plus détendus dans un nouvel environnement. 

Voici ce qu’il faudra acheter :

  • Une caisse de transport. Ne transportez jamais un chat ou un chaton autrement que dans une caisse. Utilisez une caisse de transport solide, de préférence avec une ouverture sur le dessus.

  • Des paniers et des couvertures. 

  • De la nourriture pour chaton. Commencez toujours par donner à votre chaton la même alimentation que celle qu’il avait chez l’éleveur ou au refuge pendant au moins une semaine afin d’éviter un changement soudain qui entraînerait des maux de ventre. Demandez au vétérinaire qu’il vous indique une alimentation pour chaton adaptée et comment passer progressivement de l’ancienne à la nouvelle alimentation. 

     

  • Des gamelles pour la nourriture et l’eau. Vous souhaiterez peut-être proposer un labyrinthe d’alimentation à votre chaton pour rendre les repas plus attrayants.

  • Un Bac à litière et de la litière. Essayez d’éviter les litières poussiéreuses. L’idéal est d’avoir un bac à litière de plus que le nombre de chats. Il en faut donc au moins deux. Ces bacs doivent être placés dans des endroits calmes et isolés, loin de l’alimentation et de l’eau.

     

  • Un peigne ou une brosse douce adapté(e) au toilettage d’un chaton.

  • Des poteaux à griffer ou griffoirs. Le chat a un besoin inné de faire ses griffes. Cela lui permet de garder ses griffes en bon état, de renforcer ses muscles et de marquer son territoire. Si vous ne lui fournissez pas de poteaux à griffer ou de griffoirs, il fera ses griffes sur vos meubles à la place. À vous de choisir !

  • un collier. De nombreux vétérinaires n’apprécient pas particulièrement les colliers, car ils peuvent blesser le chat, mais cela est peut-être obligatoire dans votre pays. La micropuce, qui est obligatoire dans certains pays, constitue un bien meilleur moyen d’identifier votre chat de façon permanente. Le vétérinaire pourra vous indiquer quand et comment procéder.

  • Des jouets. Le jeu est important pour aider votre chaton à acquérir force et agilité, et il est également excellent pour le lien qui vous unit à lui. Achetez plusieurs jouets et faites-les tourner régulièrement pour qu’ils restent intéressants. 

  • Une chatière. Votre chaton ne sortira pas avant un certain temps, mais l’achat d’une chatière, ou au moins l’organisation de son installation, vous permettra d’être prêt(e) lorsqu’il commencera à explorer le monde extérieur. L'attitude des pays à l'égard des chats en liberté varie considérablement en raison des risques encourus par les chats et de l'impact sur la faune locale. Par conséquent, la décision de laisser sortir ou non votre chat peut dépendre du pays où vous résidez. Toutefois, rappelez-vous que la vie en intérieur peut également être une cause majeure de stress chez de nombreux chats. Consultez votre vétérinaire pour discuter des avantages et des inconvénients de cette décision.

Le plus chaleureux des accueils

Vous et votre famille êtes peut-être très excités par l’arrivée de votre chaton, mais n’oubliez pas qu’il sera très intimidé. Pour commencer, installez-le dans une seule pièce, avec son alimentation, son eau et un bac à litière (bien éloigné des gamelles), et essayez de ne pas l’embêter. Au début, il aura le réflexe de se cacher. Laissez-le explorer à son rythme. Asseyez-vous en silence dans la pièce et lisez un livre ou occupez-vous de toute autre façon, et laissez-le venir à vous. Cela peut prendre quelques jours.

N’oubliez pas que si vous avez déjà un chat, il se peut qu’il soit très habitué à avoir la maison ainsi que vous-même pour lui tout seul. De nombreux chats, en particulier les adultes, trouvent l’arrivée d’un nouveau chat ou d’un chaton dans leur maison très stressante. Demandez au vétérinaire ou à un comportementaliste agréé de vous indiquer la meilleure façon de les présenter et ce à quoi il faut s’attendre.

Quelles que soient les circonstances, lorsque votre chaton arrivera, soyez patient(e), calme et doux(-ce) pour prendre un bon départ. Profitez bien de ce moment !

Revu par : Dr Hein Meyer, DVM, PhD, Dipl-ECVIM-CA