La science derrière le chien et son comportement

Publié par Jean Marie Bauhaus
minutes de lecture

La science du chien est en plein essor, car de plus en plus de chercheurs consacrent leur temps et leurs ressources à comprendre les mécanismes internes qui ont permis au meilleur ami de l’homme d’évoluer et de devenir si étroitement lié à l’homme. De la biologie à la psychologie du chien, nous en savons plus que jamais sur le chiot et son comportement. Alors, curieux(-se) de trouver des réponses à ce que la science dit sur votre chien ? Lisez cet article pour découvrir certaines des choses les plus fascinantes que nous avons découvertes.

Pourquoi le chien dort-il autant ?

Puppy sleeps on her back in a brown dog bed with toys around her.Tous les chiens ont besoin de beaucoup plus de sommeil que les hommes, ce qui est dû à la quantité de sommeil paradoxal des chiens. Alors que l’homme passe environ 25 % de son temps de sommeil dans des cycles de sommeil paradoxal, qui est la phase la plus profonde et la plus réparatrice, seuls 10 % environ de la sieste du chien sont consacrés au sommeil paradoxal. Cela signifie qu’il doit dormir plus longtemps pour compenser ce déséquilibre.

Que dit un chien quand il aboie ?

Bien que le chien aboie pour diverses raisons, les biologistes ont d’abord pensé que l’aboiement ne changeait pas en fonction du message. Toutefois, plus récemment, des recherches sur la biologie du chien ont permis de découvrir que les cordes vocales du chien sont élastiques, ce qui lui permet de modifier légèrement le son de ses aboiements pour transmettre différents messages, explique le magazine Scientific American.

Des images spectrographiques d’aboiements ont montré des différences en matière de délai, d’intensité et d’amplitude, qui varient en fonction du contexte. Il en va de même pour les grognements. Même si les chercheurs ne savent pas encore très bien ce que signifient ces différents aboiements et grognements, des expériences ont montré que les chiens réagissent différemment aux vocalisations des autres chiens selon le contexte. Par exemple, des chercheurs ont enregistré un chien qui grogne pour des aliments et qui grogne contre une personne inconnue. Lorsqu'ils ont fait écouter le "grognement pour des aliments" tout en offrant une friandise à un autre chien, celui-ci hésitait davantage à l’accepter que lorsqu’il entendait le "grognement contre une personne inconnue." D’autres expériences ont montré que les chiens et les personnes sont plus susceptibles de réagir à "l’aboiement contre une personne inconnue" qu’à d’autres types d’aboiement. D’autres recherches en science du chien sont nécessaires pour décoder chaque aboiement et chaque grognement, mais il est de plus en plus clair que les aboiements des chiens sont le fruit d’une communication plus complexe : ils ne le font pas que pour le plaisir.

À quelle vitesse un chien peut-il courir ?

La vitesse à laquelle un chien peut courir dépend de chaque chien. La vitesse de course dépend largement de la taille, de la morphologie et de la longueur des pattes, ainsi que de l’âge, de la santé et de la condition physique. Le lévrier est le chien le plus rapide du monde, avec une moyenne d’environ 70 km/heure. Selon la société Wag!, le congénère le plus rapide de cette race aurait atteint 80 km/heure. Si les lévriers élancés et d’autres races rapides, comme les whippets et les lévriers afghans, semblent avoir été créés pour courir rapidement, tous les chiens ont la capacité de rendre leur corps plus aérodynamique lorsqu’ils courent, soit en aplatissant leurs oreilles pour réduire la résistance au vent, soit en les remontant pour éviter de trébucher.

La façon dont le chien bouge les pattes évolue également lorsqu’il court. Un chien qui marche bouge ses pattes droites et ses pattes gauches ensemble, tandis qu’un chien qui court saute avec ses pattes avant et ses pattes arrière jointes, ce qui lui permet d’aller plus vite.

À quelle hauteur un chien peut-il sauter ?

Pour certains chiens, la capacité à sauter sur un canapé n’est pas un exploit ; pour d’autres, une marche peut être nécessaire pour pouvoir sauter sur un fauteuil et se blottir contre vous ; pour d’autres encore, il peut être difficile de les maintenir dans une cour clôturée en raison de leur capacité à sauter. Tout comme la capacité de course d’un chien, la capacité de saut d’un chien dépend largement de sa taille, de sa force, de son âge, de sa santé et de sa condition physique. Il a été rapporté que les chiens qui sautent le plus haut peuvent franchir 2 mètres, mais ce qui est peut-être plus impressionnant, ce sont les petites races qui peuvent sauter plusieurs fois leur taille. Une autre composante du saut est la distance à laquelle le chien peut sauter. Lors des concours, les chiens sont souvent entraînés à courir et à sauter dans l’eau pour voir jusqu’où ils peuvent aller. D’après The Labrador Site, certains parviennent à faire des sauts de près de 10 mètres.

Le chien voit-il bien ?

 Les yeux du chien sont incroyables et peuvent voir des choses que ni vous ni moi ne pouvons voir. Toutefois, la vision du chien n’est pas nécessairement meilleure que celle de l’homme. Selon Veterinary Vision, les yeux du chien sont placés sur les côtés de la tête, ce qui lui permet d’avoir une meilleure vision périphérique, mais son acuité visuelle (ou sa capacité à se concentrer sur les objets) ne représente que 20 à 40 % par rapport à celle de l’homme. Cela signifie que ce qu’un chien peut distinguer à 6 mètres, un homme avec une vision de 20/20 pourrait le distinguer à 25 mètres. C’est la raison pour laquelle le chien se fie beaucoup à ses autres sens pour s’orienter.

Quelle est la capacité à entendre du chien ?

L’ouïe du chien n’est pas un mythe. En fait, il s’agit d’un avantage biologique impressionnant qui l’aide depuis des milliers d’années. Selon Petful, un chien peut entendre un son jusqu’à quatre fois plus loin qu’un homme. Le chien a la capacité d’utiliser ses oreilles de manière indépendante et de changer la direction de leur écoute, ce qui l’aide à se concentrer sur le son qu’il écoute. Cela est possible parce que ses oreilles sont composées de 18 muscles (trois fois plus que l’oreille humaine). Le chien a également la capacité d’entendre différentes fréquences, ce qui explique pourquoi des choses comme les sifflets ultrasons peuvent autant l’affecter, alors que vous n’entendez rien. Enfin, le chien est capable de pratiquer l’audition sélective, comme l’homme. Ainsi, lorsque vous appelez votre chien dans la cour et qu’il semble vous  ignorer, il y a de fortes chances que ce soit le cas.

Pourquoi le chien est-il si excité de voir ses maîtres ?

Two pomeranian dogs smiling in car.La même chose, à chaque fois ! La réaction exagérée du chien lorsqu’il retrouve ses maîtres est l’une des choses que nous aimons tant chez lui. Mais pourquoi est-il si excité ?

Selon io9, trois facteurs sont impliqués. En étudiant des scanners cérébraux de chiens exposés à certaines odeurs, les chercheurs en comportement canin ont découvert que l’odeur d’un humain familier déclenchait les centres de récompense du cerveau d’une manière qu’aucune autre odeur ne permettait, ce qui suggère non seulement que le chien sait faire la différence entre les humains et les autres chiens, mais aussi que le chien aime vraiment passer du temps avec ses maîtres.

Une autre étude a utilisé une expérience cognitive conçue pour les enfants qui revoient leur mère après une absence afin de mesurer la réaction des chiens qui retrouvent leurs maîtres, et a constaté que la réaction est très similaire. Il est important de se rappeler que le chien est un animal social qui n’aime pas rester seul. Pour lui, notre retour est un signe de fin de solitude. Il n’est donc pas étonnant que le chien ne puisse pas contenir son excitation à l’idée de voir ses maîtres.

Pourquoi y a-t-il tant de races de chiens différentes ?

Le chien représente l’une des espèces les plus variées de la planète. Le club canin britannique The Kennel Club dénombre 218 races de chiens différentes, sans compter toutes les variations régionales, les races croisées, les races mixtes et les mystères de la nature.

Comme il existe une grande diversité de couleurs, de morphologies, de tailles et de caractères, les chercheurs pensent que le chien a commencé à s’éloigner du loup d’un point de vue génétique il y a environ 27 000 ans. Vous pouvez remercier nos ancêtres chasseurs-cueilleurs propriétaires d’animaux domestiques pour leur rôle dans la diversité des races de chiens comme nous la connaissons aujourd’hui.

Si cette pratique existe depuis presque aussi longtemps que les chiens sont domestiqués, le croisement sélectif des races a explosé au 19e siècle, lorsque les gens ont commencé à croiser différentes races pour des raisons esthétiques et pour créer de la nouveauté, plutôt que pour des caractéristiques utiles pour les chiens de chasse ou de troupeau. Comme cette pratique est toujours d’actualité, le nombre de races de chiens et la diversité entre les espèces ne cessent d’augmenter.

Il ne fait aucun doute que le chien est spécial, tout comme le lien que nous partageons avec lui. La science du chien continue de se développer, et nous continuons de découvrir de plus en plus de choses sur nos compagnons à quatre pattes préférés. Mais il y a une chose que la science n’a pas besoin de nous dire, c’est à quel point nos chiens sont exceptionnels !

Biographie de l’auteure

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus

Jean Marie Bauhaus est l’heureuse propriétaire de plusieurs animaux. Romancière et rédactrice d’un blog sur les chiens et les chats, elle habite dans la ville américaine de Tulsa, dans l’Oklahoma, où elle écrit généralement sous la surveillance de ses petits compagnons à quatre pattes.

Articles associés

Produits associés