Démangeaisons chez l’animal : causes fréquentes

Publié par
minutes de lecture

Si votre chat ou votre chien se gratte constamment, cela peut être très pénible tant pour vous que pour lui. Nous savons tous à quel point il peut être désagréable d’avoir des démangeaisons et nous pouvons donc facilement compatir. Au fil des ans, j’ai vu de nombreux propriétaires passer des nuits blanches parce qu’ils entendaient leur animal se gratter, se lécher et mastiquer. Vous avez peut-être remarqué que votre chat ou votre chien perd ses poils ou présente des croûtes et des plaques rouges. Bien que la cause des démangeaisons puisse être assez facile à déterminer, le simple fait de se gratter peut aggraver l’inflammation cutanée et le traumatisme peut entraîner des infections cutanées profondes. Cela se transforme en un cercle vicieux de démangeaisons et de grattage. Même si vous pensez que les démangeaisons sont légères, il est préférable de consulter un vétérinaire le plus tôt possible afin de traiter le problème à la source.

Si vous craignez que votre animal souffre d’allergie alimentaire ou d’atopie, sachez qu’il existe des causes plus courantes de démangeaisons qui doivent être écartées en premier lieu. Nous allons commencer par un mot que beaucoup de gens ne veulent pas entendre : les puces !

Les puces

La seule mention des puces incite de nombreux propriétaires à dire immédiatement au vétérinaire qu’ils sont absolument certains que leur animal n’a pas de puces, qu’ils n’en ont jamais vues et que l’animal est correctement traité contre les puces. C’est peut-être vrai, mais dans la grande majorité des cas, les puces sont toujours la cause des démangeaisons. Nous allons vous expliquer pourquoi. Les puces passent la plus grande partie de leur vie dans les tissus d’ameublement, comme les tapis, canapés, lits, etc. Elles ne sautent sur le chien ou le chat que lorsqu’elles veulent se nourrir et, à moins que l’animal n’ait beaucoup de puces, il est fort possible que vous n’en voyiez jamais. En fait, pour chaque puce que vous voyez sur votre animal, il y en a environ 100 dans la maison ! Horrible, non ?! Vous avez peut-être traité votre chat ou votre chien contre les puces, mais l’efficacité de ce traitement est très variable en fonction du produit utilisé et de la fréquence d’utilisation. Certains animaux sont très sensibles aux piqûres de puces, voire allergiques, et doivent être traités avec un bon produit en suivant très précisément les intervalles recommandés.

Un bon moyen de savoir si votre animal a des puces est de le peigner au-dessus d’un morceau d’essuie-tout. Si vous observez des saletés sur le papier, mouillez-le. Si les saletés rendent le papier humide rouge, il s’agit de saletés de puces ou d’excréments de puces. Le papier devient rouge car les excréments de puces sont essentiellement composés de sang. Les puces adorent se mettre autour de la queue et de l’arrière-train, ainsi qu’autour du cou. Si l’animal présente des plaques sans poils ou des croûtes principalement à ces endroits, il est très probable qu’il s’agisse de puces. La bonne nouvelle, c’est qu’il est facile de se débarrasser des puces. Le vétérinaire vous indiquera la meilleure façon de procéder.

Autres parasites

D’autres parasites, comme les acariens et les poux, peuvent également provoquer des démangeaisons et une perte de poils. En fonction du parasite en cause, le vétérinaire peut être amené à prélever des échantillons de poils ou à faire des prélèvements de peau de l’animal pour rechercher les parasites au microscope.

Autres affections cutanées

Les infections à levures et certaines mycoses, comme la teigne, peuvent également provoquer des démangeaisons ou une perte de poils. Certains animaux ont une peau très grasse ou sèche. Cela peut être plus fréquent chez certaines races.

Une fois toutes ces possibilités écartées, le vétérinaire pourra envisager des allergies alimentaires ou environnementales et devra peut-être effectuer des tests supplémentaires.

Globalement

Tous les cas de démangeaisons, de perte de poils et de traumatismes doivent être abordés de manière logique afin d’exclure ou non les causes possibles. Il ne faut pas oublier non plus que l’animal peut souffrir de plusieurs affections cutanées en même temps. Votre chien ou votre chat peut supporter sans problème quelques piqûres de puces, par exemple, mais si vous ajoutez des acariens, les démangeaisons deviendront insupportables. L’animal peut également présenter quelque chose de différent, comme une réaction alimentaire. Les troubles cutanés peuvent être simples, mais certains peuvent nécessiter de longues recherches, ainsi que du temps et de l’énergie de votre part. Pendant cette période, le vétérinaire peut également vous conseiller de donner à votre animal une alimentation thérapeutique spéciale durant un certain temps. Ces aliments permettent de réduire les démangeaisons et favorisent la cicatrisation de la peau. Préparez-vous à toutes les recherches nécessaires, demandez de l’aide dès le début et soyez patient(e) avec le vétérinaire, qui adoptera une approche logique et planifiée pour déterminer ce qui se passe et la meilleure façon de prendre en charge votre compagnon.

Biographie de l’auteure

Dr. Emma Milne

Le Dr Emma Milne a obtenu son diplôme de vétérinaire en 1996. Elle a travaillé dans une clinique pour petits animaux pendant 12 ans et comme conseillère en nutrition clinique pendant sept ans. Elle est connue pour son travail en faveur du bien-être des animaux et a écrit dix livres sur les animaux de compagnie.

Produits associés