Conseils utiles pour que votre chat accueille bien un nouveau chaton

Contrôler le niveau sonore de son chien est une responsabilité importante pour tout maître. Un aboiement excessif peut être dérangeant à la fois pour vous mais aussi pour vos voisins.

Pourquoi tout ce bruit ?

Afin de régler le problème, il s'agit tout d'abord de comprendre pourquoi un chien aboie. Certains chiens aboient pour vous signaler qu'ils veulent quelque chose.

Peut-être a -t-il faim, soif, ou simplement envie de jouer. Lorsque son aboiement devient excessif, il est temps de lui apprendre d'autres manières d'attirer votre attention comme tendre la patte, attendre devant la porte ou à côté de sa gamelle.

L'envie de jouer

De nombreux chiens aboient quand ils en voient d'autres pour les inviter à venir jouer avec eux. Ceci est tout à fait normal, mais c'est à vous de décider quel degré d'aboiement est acceptable et de faire patienter votre chien jusqu'à ce qu'il se calme.

Seul à la maison

Il est possible que votre chien aboie lorsque vous le laissez seul à la maison. Essayez de lui mettre de la musique ou de laisser la radio allumée en guise de bruit familier.

Vous pouvez également lui donner des jouets qui nécessitent plus d'attention et de travail de sa part afin de l'occuper quand vous vous absentez. Afin de réduire son anxiété, vous pouvez également laisser à votre chien un de vos vêtements sales ou tout autre objet ayant une odeur familière.

Une fois rentré chez vous, assurez vous de jouer avec lui et de lui faire faire quelques exercices toniques. Vous lui aurez manqué et il n'y a pas meilleur moyen pour rétablir vos liens.

Monter la garde

En général, les chiens aboient surtout pour donner l'alerte. Si votre chien voit quelqu'un approcher de la maison, il aboiera pour vous le faire savoir.

En effet, à ses yeux vous êtes le « chef de la meute » et ainsi il vous avertit d'un danger potentiel pour que vous meniez votre enquête. Certains chiens ont été élevés pour donner l'alerte et c'est peut-être un comportement que vous désirez encourager. Laissez votre chien aboyer pour attirer votre attention, mais faites-le taire une fois que vous êtes sûr(e) qu'il n'y a pas d'intrus.

Restez fidèle à une méthode

Il est capital que vous adoptiez une méthode précise lors du dressage de votre chien. En effet, les chiens répondent positivement à la routine et cela augmentera donc considérablement vos chances de réussite. Peut-être avez-vous déjà emmené votre chiot à des cours de dressage. Si ce n'est pas le cas, pourquoi ne pas essayer maintenant ? Il n'est jamais trop tard pour enseigner aux chiens âgés de nouveaux tours.

Qui plus est

les cours sont de formidables endroits pour développer de nouvelles compétences dans la prise en main de votre chien. « Tais-toi » Pour apprendre à votre chien à vous obéir lorsque vous lui dites de se taire, il vous faudra tout d'abord attirer son attention lorsqu'il aboie.

Utilisez un objet bruyant tel qu'une conserve remplie de pièces et donnez-lui l'ordre de se taire. Dès que votre chien cesse d'aboyer, complimentez-le et donnez-lui une récompense. Ne lui criez jamais dessus pour le faire taire. Cela pourrait le rendre anxieux et miner le processus d'apprentissage. De plus, votre chien pourrait facilement confondre vos cris à des aboiements similaires aux siens. Crier ne fait que renforcer son habitude d'aboyer.

Pour résumer

Le dressage est toujours le meilleur moyen de corriger le comportement de votre chien. Souvenez-vous cependant qu'il est tout à fait normal pour un chien d'aboyer. C'est seulement lorsque cela devient excessif et dérangeant que vous devez agir.

Si les aboiements persistent malgré tout, votre vétérinaire sera en mesure de vous donner des conseils supplémentaires et pourra vous suggérer d'autres techniques.

Bienvenue au nouveau membre de votre famille !

L'arrivée d'un nouveau chaton au sein du foyer est un moment très particulier et excitant pour toute la famille, à l'exception peut-être de votre chat actuel.

 

Même si votre chat est sociable et facile à vivre, il reste un chat et est de ce fait instinctivement très territorial et bien au fait de sa place sur l'échelle sociale. Ajouter une petite boule de poils toute mignonne à son environnement peut potentiellement déclencher chez lui toutes sortes de réactions négatives. Jalousie, car le nouvel arrivant attire soudainement toute l'attention. Sentiment de gêne, car les chats sont renommés pour être très pointilleux sur la propreté de leur litière. Agression et mauvaise humeur, car un petit jeunot irritant est face à lui à chaque instant.

Cependant, avec un peu d'anticipation, de psychologie et d'attention, vous pouvez aider à faire en sorte que le processus de présentation soit moins stressant pour votre animal. Vous bâtirez ainsi des bases solides d'entente et d'amitié dans cette nouvelle famille de plusieurs chats.

 

Etape 1 : préparez votre maison

Si cela vous est possible, avant d'amener votre nouveau chaton chez vous, prenez un jouet ou une couverture que vous apportez chez l'éleveur ou dans l'animalerie auprès de laquelle vous achetez le chaton, ceci afin que l'objet s'imprègne de l'odeur du nouvel arrivant. Ensuite, laissez cet objet à divers endroits de votre maison pour que votre chat trouve petit à petit cette odeur familière. Ainsi, lors de leur première rencontre il reconnaîtra cette odeur comme non menaçante.

Préparez une pièce à part (peut-être la chambre d'amis ou la buanderie) pour que le nouveau chaton l'occupe pendant les premiers jours et installez-lui ses propres gamelles et jouets ainsi que son couchage. Pas d'inquiétude, cette situation ne sera que temporaire.

 

Etape 2 : aidez-les à s'apprivoiser mutuellement

Le jour de l'arrivée du chaton, laissez votre chat actuel dans une pièce séparée, entouré de ses objets préférés. Apportez le nouveau chaton dans la maison, faites-lui faire un petit tour du propriétaire pour démarrer le processus d'acclimatation et installez-le dans sa propre pièce.

Vous pouvez désormais laisser sortir votre chat de sa pièce (tout en vous assurant que le chaton soit bien à l'écart). Laissez-le sentir vos mains, empreintes de l'odeur du chaton, et donnez-lui des friandises pour le réconforter et créer une association positive entre cette nouvelle odeur et les bonnes choses.

Introduisez progressivement l'odeur du chaton dans votre foyer sur les premiers jours en intervertissant les gamelles et les couchages. Une fois qu'ils sont tous deux à l'aise avec l'odeur de l'autre, autorisez-les à explorer seul le territoire de l'autre, tout en les tenant séparés.

 

Etape 3 : enfin, faites les se rencontrer

Le meilleur moment pour une première rencontre est l'heure du repas, là où le désir de manger passe par-dessus toute autre distraction. Comme ils se rencontrent pour la première fois, attendez-vous à quelques grondements et sifflements ; c'est normal ils établissent simplement leur place au sein de la hiérarchie. Malgré tout, tenez-vous prêt(e) à les séparer à l'aide d'une couverture, au cas où le repas dégénère en bagarre. Mais normalement à ce stade des présentations et grâce à vos préparatifs antérieurs, ils devraient se « reconnaître » suffisamment pour coexister quelques minutes à l'heure du repas.

 

Etape 4 : continuez ainsi et traitez-les de manière identique

Immédiatement après ce premier repas ensemble, séparez-les à nouveau et laissez-les ainsi jusqu'au prochain repas, en augmentant progressivement le temps qu'ils passent ensemble. Partagez les friandises, l'affection et l'attention de manière égale durant le temps passé ensemble, non seulement pour créer des associations positives mais aussi pour leur montrer qu'il n'y a pas de favoritisme.

Rappelez-vous qu'en tant que « chef de clan », il n'est pas de votre responsabilité de vous interposer ou de juger lequel des deux doit être considéré comme « le meilleur », ils détermineront cela eux-mêmes de manière très naturelle. Vous devez simplement veiller à rester impartial(e) et juste sous tous les aspects.

Tout le monde aime les petits chatons mignons et être aux petits soins du nouveau bébé de la famille fait partie intégrante du bonheur d'avoir un second chat. En présentant les deux protagonistes de manière calme et progressive, en établissement les fondements d'un partenariat respectueux entre le vieux chat et le plus jeune, et en partageant de manière égale l'amour que vous leur donnez, vous aurez encore plus d'amour en retour de leur part à tous les deux.

C'est la recette d'une famille heureuse avec deux chats !