[ ↓ skip to navigation ↓ ]

La psychologie du chiot

psychologie du chiot, psychologie canine, bien comprendre mon chiotL'une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour votre chiot, c'est apprendre à connaître son fonctionnement psychologique. Une bonne compréhension de la psychologie canine vous aidera à vivre heureux et en harmonie avec lui. Il ne s'agit pas de devenir un expert de la psychologie canine, ce n'est d'ailleurs pas nécessaire ; mais un peu d'attention et quelques connaissances vous serviront, et si vous avez besoin d'aide ou de conseils avant qu'un petit problème ne prenne trop d'importance, adressez-vous en priorité à votre vétérinaire.

 

Savoir décrypter le langage corporel de votre chiot

Les chiens utilisent depuis toujours le langage corporel pour communiquer entre eux. Ce langage comprend des expressions faciales, des postures, des sons et des odeurs. Les chiens se servent de leur gueule, de leurs yeux, de leurs oreilles et de leur queue pour exprimer leurs émotions. Et l'une des raisons qui font d'eux de merveilleux animaux de compagnie, c'est leur capacité à communiquer avec nous, les êtres humains. Votre chiot vous considère comme une extension de sa propre famille canine, et il mettra très peu de temps à interpréter votre humeur et vos intentions. Ainsi, en apprenant comment décoder son langage, vous pourrez à votre tour comprendre les intentions de votre chiot.

Big dog: si votre chiot fait preuve d'audace, voire d'agressivité, il tentera de se faire encore plus grand qu'en réalité en se dressant, avec les oreilles et la queue pointées vers le haut. Il bombera la poitrine et hérissera les poils de son dos et de son cou. Il est également possible qu'il grogne et remue lentement la queue.

Les petits chiens : un chien soumis, en revanche, essaiera de paraître plus petit, et agira comme un chiot ; la raison de ce comportement, c'est le fait qu'un chien adulte le réprimandera, mais ne l'attaquera pas. Dans ce cas de soumission, l'animal va se tasser de côté près du sol, la queue basse, mais remuant tout de même. Il se peut qu'il tente également de lécher la face ou le visage de l'animal ou de l'être humain dominant. Il est même possible qu'il se roule sur le dos.

La queue de votre chiot : réalité et légende. La plupart d'entre nous considèrent qu'un chien qui remue la queue exprime un sentiment de plaisir et d'amitié. Cependant, un mouvement excessif de la queue, nous venons de le voir, peut se rencontrer chez des chiens soumis, ainsi que chez les races à queue très courte. Mais cet appendice peut aussi exprimer d'autres humeurs. Si la queue est raide et remue lentement, elle exprime la colère ; si votre chiot est tassé bas sur son train arrière, cela signifie qu'il a peur. Un chien anxieux ou nerveux peut remuer la queue de façon raide, tout en la maintenant basse.

Pour un chien, la façon normale de maintenir sa queue varie selon les espèces, mais en général, une queue maintenue en l'air à plus de 45 degrés indique un chien alerte et attentif.

Savoir lire sur la gueule de votre chiot : la gueule de votre chiot vous en dira long sur son état d'esprit, qu'il soit effrayé ou anxieux, excité ou dans une disposition joueuse, parmi de nombreuses autres humeurs possibles.

Les oreilles dressées, par exemple, indiquent un chien alerte et attentif ; des oreilles aplaties peuvent signaler la peur ou le plaisir. Il est donc important, pour déchiffrer correctement son humeur, d'être attentif à d'autres indications de son langage corporel. Si les yeux de votre chiot sont mi-clos, c'est un signe de plaisir ou de soumission ; s'ils sont grand ouverts, c'est un signe d'agressivité.

Les yeux dans les yeux : dans la vie sauvage, les chiens se regardent jusqu'à ce que l'un deux cède ou défie l'autre. Aussi faut-il éviter de faire baisser les yeux à votre chiot, surtout s'il est nerveux, mais un contact régulier par le regard renforcera votre relation tout en le rassurant.

Serait-ce un sourire ? Les chiens soumis et certaines espèces comme les labradors ouvrent souvent la gueule en une sorte de sourire en travers, et il s'agit en effet d'un signe d'amitié. Mais lorsque les lèvres sont retroussées et révèlent la dentition, ne vous méprenez pas, il s'agit d'agressivité !

Je voudrais bien jouer ! Lorsque votre chiot veut jouer, il, lèvera une patte et aboiera pour attirer l'attention. Il se peut aussi qu'il offre un jouet, ou bondisse vers un autre chien pour l'entraîner dans une poursuite.

Votre langage corporel : si vous voulez améliorer la qualité de votre communication avec votre chiot, améliorez votre propre langage corporel. Par exemple, s'accroupir les bras ouverts est un signe de bienvenue, alors que le fait de le dominer de votre taille et de le fixer sera perçu comme un signe de menace. Votre chiot préférera vous observer afin de déchiffrer votre langage corporel plutôt que de vous écouter parler, et il apprendra vite à connaître vos sentiments sans que vous ayez besoin de lui parler.

 

[ ↑ skip to content ↑ ]