[ ↓ skip to navigation ↓ ]

La névrose d'abandon

Laisser votre chien tout seul peut lui provoquer une névrose d'abandon. Cela est souvent dû à une sur dépendance du chien par rapport à son maître. La névrose d'abandon peut également être le résultat d'un sevrage trop rapide, d'une expérience d'abandon, ou peut être tout simplement dû au tempérament du chien.

Vous laissez votre chien seul pendant vingt minutes seulement, le temps de faire quelques courses et à votre retour, vous trouvez qu'il a vidé la poubelle sur le sol de la cuisine, détruit un coussin ou uriné dans le couloir. Si ce type de comportement se produit souvent, il est possible que votre chien souffre de névrose d'abandon.

Sur dépendance

La névrose d'abandon est fréquente chez les chiens et peut être provoquée par une sur dépendance du chien par rapport à son maître, être le résultat d'un sevrage trop rapide, d'une expérience d'abandon, ou peut être tout simplement dû au tempérament du chien.

C'est un état difficile, mais pas impossible, à traiter. Avec de la patience, vous pourrez vaincre ce comportement destructeur associé à la névrose d'abandon.

Quels sont les signes ?

Les types de comportements souvent associés à ce problème sont : uriner et/ou déféquer dans des endroits inappropriés, la mastication et les coups de patte destructeurs, l'aboiement ou les pleurs excessifs, le refus de manger ou de boire et l'auto mordillement et le léchage incessant.

Lorsque vous rentrez à la maison, son accueil est souvent trop enthousiaste et prolongé.

La punition n'est pas une solution

Punir votre chien est bien la dernière chose à faire dans cette situation. Il lui sera impossible d'associer le désordre qu'il a fait pendant votre absence avec la punition qu'il reçoit quelques heures plus tard. Votre chien se comporte peut-être de manière coupable mais ceci est simplement un comportement de soumission - les chiens ne ressentent pas de culpabilité mais peuvent anticiper une punition.

Si votre chien regarde le sol, rentre sa queue entre les pattes, s'en va furtivement ou montre son ventre, ce sont des manières de montrer sa soumission et non sa culpabilité. De telles actions vous disent en fait: « Je sais que c'est toi le chef. Ne me tape plus. » La punition traite seulement les symptômes de la névrose d'abandon, et non le problème à la racine.

Allers et venues

La meilleure manière de traiter ce problème est de réduire la dépendance et l'anxiété ressenties par votre chien. Pour ce faire, il s'agira tout simplement d'habituer votre chien aux allers et venues des membres de la famille.

Lorsque vous sortez, faites le discrètement et évitez les longs adieux qui ne feront qu'augmenter son anxiété. De même, lorsque vous rentrez, saluez le calmement, seulement une fois qu'il s'est lui-même calmé.

Vous pouvez même faire quelques entrées et sorties « d'entraînement », pour l'habituer à vos allers et venues. Faites ceci plusieurs fois par jour comme si vous alliez vraiment quelque part.

Faites tinter vos clefs, prenez votre sac ou sacoche, mettez votre manteau et sortez. Vous pourriez même faire un tour de pâté de maison en voiture. Après quelques minutes, rentrez à la maison. Au fur et à mesure que votre chien s'habitue à ces sorties rapides, augmentez progressivement leur durée.

Votre objectif est de pouvoir partir et revenir à la maison sans que votre chien ne se mette dans tous ses états ou qu'il fasse des bêtises pendant votre absence.

Une fois que vous pouvez le laisser seul à peu près une heure, vous serez plus sûr de pouvoir le laisser une matinée entière ou un après-midi. .

Ignorez-le !

Si vous continuez à avoir des problèmes avec votre chien, il faudra peut-être vous attaquer directement au problème de la dépendance. C'est difficile, car vous devrez ignorer votre chien pendant une semaine ou deux.

Demandez à quelqu'un d'autre de le nourrir, de le promener et de jouer avec lui, ou mieux encore, demandez à plusieurs personnes de le faire. Ce ne sera pas facile d'ignorer votre chien, surtout lorsqu'il demandera désespérément votre attention, mais après plusieurs semaines vous le trouverez beaucoup moins dépendant de vous.

Comme toujours, si vous avez des difficultés avec votre chien, consultez votre vétérinaire qui sera en mesure de vous dire si le comportement de votre chien est dû à une névrose d'abandon ou à un problème médical sous-jacent.

Il pourra également vous conseiller un bon spécialiste comportementaliste pour vous aider à résoudre le problème.

[ ↑ skip to content ↑ ]